Travailler avec les animaux : top 6 des métiers les plus en vogue

Soigneur animalier

Publié le : 01 juillet 20235 mins de lecture

Votre souhait depuis toujours est de travailler dans le secteur animalier ? Quels que soient votre âge et votre situation professionnelle actuelle, il vous est possible de vous reconvertir pour vivre de votre passion. Une formation aux métiers animaliers, vous permettrez d’accéder au poste de votre choix : dog sitter, toiletteur canin, auxiliaire de santé animale, soigneur d’équitation… Découvrez ci-dessous, le top 6 des métiers les plus en vogue en ce moment.

1. Toiletteur d’animaux domestiques

Vous pouvez devenir toiletteur sans le BNTC (brevet national de toiletteur canin), mais il est préférable de suivre une formation métiers animaliers de manière à acquérir de bonnes bases. Vous trouverez plus d’informations sur ce site. Le toiletteur d’animaux domestiques est chargé du bien-être et de l’hygiène de l’animal qui lui est confié. Le plus souvent, il s’agit d’un chien. Selon la demande du maître, vous êtes alors chargé de le laver, de lui nettoyer les oreilles et les yeux, couper ses griffes, le tondre et brosser son poil avec des produits adaptés. Vous travaillerez dans votre propre salon ou vous vous rendrez au domicile de vos clients.

À découvrir également : Pourquoi est-il dangereux de couper la queue du chien ?

2. Éducateur canin

Désormais, le brevet professionnel d’éducateur canin n’est plus un diplôme obligatoire. Néanmoins, pour exercer la profession, il est conseillé de suivre une formation dans les métiers animaliers comme chez youschool.fr, une école de formation des métiers animaliers à distance, pour les adultes. Cette formation vous apprend comment dispenser des conseils aux propriétaires de chien en matière d’éducation, mais aussi leur préciser la législation en vigueur pour les chiens des catégories 1 et 2. L’objectif de votre rôle consiste à harmoniser la relation entre le maître et le chien, à travers des activités ludiques, en ce qui concerne l’hygiène, la santé, l’alimentation et la relation avec les autres animaux.

À parcourir aussi : Faire des études à Montpellier pour devenir vétérinaire

3. Dog sitter

Pour devenir dog sitter, aucun diplôme n’est nécessaire. Néanmoins, une formation aux métiers animaliers s’avère toujours utile. Votre mission est de garder des chiens. Il peut, vous êtes demandé de vous déplacer au domicile de vos clients, de garder l’animal dans votre propre habitation ou simplement de le prendre en charge pour des balades. Vous pourrez aussi être sollicité pour l’alimentation et le toilettage de l’animal pendant l’absence de son maître. Plusieurs qualités sont nécessaires : la patience, l’énergie physique (les petits et les gros chiens n’ayant pas les mêmes besoins).

4. Auxiliaire de santé animale (ASA)

L’auxiliaire de santé animale est l’assistant du vétérinaire. Vous pourrez travailler dans différents établissements (cliniques, cabinets, centres hospitaliers de vétérinaires, parcs animaliers, refuges pour animaux…). Le travail consiste à prendre en charge les animaux et à gérer les rendez-vous du médecin vétérinaire. Il existe 5 échelons d’auxiliaires vétérinaires. L’échelon 1 concerne le personnel de l’entretien du mobilier, des locaux. L’échelon 2 implique le personnel du secrétariat et de l’accueil. Quant à l’échelon 3, il inclut une assistance technique au praticien pendant les consultations, les examens et les soins. Les deux autres échelons correspondent à des emplois qualifiés. Ils nécessitent des formations dans les métiers animaliers ou la validation des acquis de l’expérience.

5. Soigneur animalier

Le travail d’un soigneur animalier s’exerce dans un élevage ou dans un parc zoologique. Vous avez pour fonction de veiller au bien-être de nombreux animaux : domestiques, semi-sauvages, sauvages ou exotiques. Vous gérez l’entretien des enclos, l’alimentation des animaux et demeurez attentif à leur état de santé. Vous pouvez aussi être amené à aménager un espace de vie correspondant à l’habitat naturel des animaux. Il peut également, vous êtes demandé de contribuer à divers soins courants (brossage, administration de médicaments, gestion des stocks alimentaires et autres fournitures). Là encore, aucun diplôme n’est obligatoire. Pourtant, il est vivement recommandé de suivre une formation aux métiers animaliers.

6. Soigneur d’équitation

Le soigneur pour chevaux est capable d’assurer les soins quotidiens de tous les types d’équidés, qu’ils soient de selle, reproducteurs, de sport ou de trait. Vous effectuez la tonte du cheval, sa toilette et le nourrissez en fonction des rations de la santé et de l’activité de l’animal. Vous pouvez aussi contribuer au transport, à l’entraînement et à l’éducation des chevaux. Vous avez la possibilité de pratiquer votre travail dans les centres équestres, chez un éleveur privé, dans les haras ou dans les écuries de compétition. Si ce métier s’exerce plutôt à partir des connaissances acquises au contact des chevaux, une formation métiers animaliers est cependant bien appréciée par les recruteurs.


Le chien semble paresseux : que faire en cas d’apathie ?
Le sevrage du chien de la chasse aux chats

Plan du site