Si le chat raye le papier peint : causes possibles

L’aiguisage des griffes fait partie du comportement naturel du chat et est très important pour lui. Ils aiguisent et soignent leurs griffes avec elle et marquent leur territoire. C’est pourquoi, surtout après des travaux de rénovation importants, une petite unité de grattage est souvent insérée dans le papier peint. Toutefois, il est possible de lui recommander certains endroits et le papier peint n’en fait pas partie pour la plupart des propriétaires de chats. Si la patte de velours a choisi cet endroit malgré tout, il y a plusieurs raisons possibles à cela, que nous aimerions examiner dans ce qui suit.

Si le chat raye le papier peint : raisons possibles

Une cause commune et simple si le chat raye le papier peint est qu’il a simplement trop peu d’autres possibilités de grattage. Il doit se gratter les griffes quelque part et un joli papier peint aux copeaux de bois lui convient très bien, même un comportement territorial extrême est possible. Cela peut se produire si l’animal n’est pas stérilisé et s’accompagne souvent d’autres comportements désagréables comme le marquage par l’urine. Le tigre domestique veut montrer qu’il est le patron et que personne n’a rien à faire sur son territoire.

Sevrage des chats qui grattent le papier peint : conseils

Pour se débarrasser des chats qui grattent le papier peint, il n’est pas facile de le faire et il faut de la patience, du calme et de la constance. D’autres chats marquent par ennui. Cela crée de la frustration et peut les amener à utiliser leur rage destructrice comme exutoire. Cette cause est particulièrement fréquente chez les chats domestiques, surtout lorsqu’ils sont élevés en tant que chat unique.

Pourquoi ce besoin de griffer ?

La griffure est un besoin chez le chat. Si son maître retire le canapé du salon, il griffera sûrement un autre meuble. Pourquoi est-ce que ce petit félin s’obstine à faire toute cette pagaille ?

Le chat marque son territoire. Pour cela, il pose ses phéromones, placées sur ses coussinets plantaires, sur le canapé ou le meuble qu’il griffe.

Le fait de voir ses griffures est un signe permettant au petit félin de se souvenir de son territoire. Ainsi, les griffures des chats sont souvent posées à des emplacements bien visibles comme le canapé au milieu du salon. Le félin préfère surtout les meubles voyants plutôt que ceux cachés au fond du couloir.

Le chat effectue également cette action pour entretenir ses griffes. Pendant qu’il griffe, des travaux musculaires s’effectuent et engendrent l’élimination des cellules mortes au niveau de ses ongles.

La griffure est un moyen efficace pour le minet d’évacuer son stress ou sa frustration. Par exemple, le fait de voir un oiseau sur l’arbre ou sa gamelle vide lorsqu’il a faim lui donnera l’envie de se défouler.

Installer un griffoir

Si le chat ne peut pas s’empêcher de griffer, pourquoi ne pas lui offrir un objet avec lequel il peut assouvir ce besoin ? L’idéal est de lui acheter un griffoir. Le maître doit prioriser les modèles simples. Un seul poteau de griffoir suffit pour satisfaire le chat au lieu de lui offrir un arbre à chat avec un plateau et/ou une maisonnette. Cet article sera seulement beau, mais peu pratique, car il sera difficilement accessible pour le minet.

Pour le choix du griffoir, la sélection doit se faire en fonction des habitudes du chat. S’il effectue ses griffes verticalement, le griffoir doit aussi être vertical. De préférence, opter pour un modèle mesurant environ 80 cm afin que le félin puisse s’étirer. De même, s’il réalise des griffes à l’horizontale, il sera plus à l’aise avec un griffoir horizontal.

Afin d’attirer l’attention du chat sur ce défouloir, il est recommandé de le poser près du canapé. Pour encourager le minou à aller vers le griffoir plutôt que sur les meubles, y frotter des branches de romarin est conseillé car ces petits félins adorent ça. En outre, lorsqu’il griffe le canapé, il faut le déplacer doucement vers le griffoir. Si besoin, le maître peut même prendre une patte du félin et griffer délicatement le défouloir pour lui donner une idée sur son utilisation.

Utiliser des huiles essentielles

S’il est indispensable d’attirer le chat vers son griffoir, il faut par ailleurs l’éloigner du canapé. Pour le bonheur des maîtres, il existe aussi bien des produits pour les attirer que pour les repousser. Ceux-ci peuvent être appliqués sur le canapé, les rideaux et tous les autres meubles victimes de griffures.

La première préparation recommandée est un mélange de quelques plantes. Efficace, cette mixture permet non seulement de repousser le chat, mais aussi de parfumer le meuble d’une senteur exquise. Pour l’élaborer, voici les étapes :

  • Verser de l’eau très chaude de 500 ml dans un récipient.
  • Y ajouter du romarin, de la lavande séchée et de la cannelle en poudre. L’idéal est d’opter pour la même quantité pour ces trois ingrédients (3 cuillerées à soupe).
  • Couvrir le tout et laisser infuser pendant 10 heures.
  • Filtrer et verser le liquide obtenu dans une bouteille à spray.
  • Vaporiser le bas du meuble avec la solution.

L’huile essentielle d’orange et le vinaigre blanc ne sont pas non plus appréciés par le chat. Cette deuxième solution se prépare ainsi :

  • Prendre une bouteille à spray
  • Y verser une tasse de vinaigre et 30 gouttes de l’huile essentielle d’orange
  • Fermer la bouteille et agiter avant de vaporiser le mélange sur le canapé.

Les personnes qui apprécient le parfum de l’eucalyptus peuvent également compter sur l’essence de cette plante pour parfumer leurs meubles tout en les protégeant des griffures du chat. Pour cette formule, il faut :

  • Mélanger dans une bouteille à spray : 250 ml d’eau, 10 gouttes d’huile essentielle de citron ainsi que 20 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus.
  • Agiter et vaporiser la préparation sur le meuble en question.

Quelques erreurs à éviter

Beaucoup de personnes utilisent les pulvérisateurs d’air qui s’activent automatiquement lorsque le chat passe à côté du meuble. Sources de stress pour le chat, leur utilisation est déconseillée.

Les sprays répulsifs artificiels sont également déconseillés. Nombreux chats détestent leur odeur et vont avoir envie de griffer encore plus pour apaiser leur frustration. D’autres vont même y uriner plusieurs fois jusqu’à ce que l’odeur disparaisse.

Une autre erreur plus courante : le fait d’hurler sur le chat et de l’enfermer dans une pièce pour le punir. Le bon geste consiste plutôt à lui parler doucement tout en le dirigeant vers son griffoir. Comme pour les enfants, l’éducation positive est davantage recommandée pour les chats.

Le clicker et le target stick : à quoi servent-ils ?

Tout d’abord, il est conseillé d’éduquer votre chat grâce à une méthode d’apprentissage positive en le récompensant. Les récompenses peuvent être des friandises, des caresses, ou simplement des félicitations à voix haute. Cela permettra d’établir une relation de confiance entre vous et votre chat.

Le clicker est un boitier composé d’une languette métallique qui émet un son lorsqu’on appuie dessus. C’est un moyen de communication entre vous et votre chat. Le clicker doit être utilisé pour renforcer un comportement positif. Dès que vous observez un comportement recherché, presser le clicker et donner lui une récompense. Votre animal associera le clicker à une expérience positive car il est suivi d’une récompense. Le chat comprendra également que le clicker signifie qu’il s’est comporté correctement : cela permet de lui signaler par un signal sonore à un instant donné qu’il est en train d’effectuer le comportement souhaité.

N’hésitez pas à privilégier un clicker ayant un ton doux pour ne pas effrayer votre chat. Le soft clicker par exemple convient parfaitement aux chats, et plus particulièrement aux jeunes animaux et aux chats sensibles.

Le Target Stick avec clicker intégré est également un accessoire de premier choix pour l’éducation de votre chat. Il est extensible et facilite ainsi l’apprentissage aux animaux de faible taille en prolongeant votre bras. Son extrémité est protégé par une balle.

Le clicker et le target stick conviennent également pour l’éducation de vos chiens, lapins et oiseaux. Ils peuvent être utilisés aussi bien pour l’apprentissage des jeunes animaux que des adultes.

Comment fonctionnent-ils ?

Il existe plusieurs étapes dans l’apprentissage du fonctionnement du clicker et du target stick :

Étape 1 : il faut dans un premier temps apprendre à l’animal ce que signifie le click. Votre chat doit comprendre que le clicker est associé à une friandise. Pour cela, vous devez presser 15 à 20 fois le clicker par jour pendant quelques jours et lui donner ensuite une friandise. Il comprendra ainsi que l’activation du clicker est associé à une friandise. Les friandises de petites tailles par exemple conviennent parfaitement.

Étape 2 : vous devez apprendre à votre chat qu’il peut déclencher un click et obtenir ainsi une friandise grâce à son comportement. Pour que le chat associe le bruit émis par le clicker avec un comportement adéquat, il faut que le bruit soit émis au bon moment. N’oubliez pas de récompenser votre chat lorsqu’il se comporte comme vous le souhaitez. On conseille de le récompenser tous les 30 clics environ pour que le chat ne se désintéresse pas du clicker. Le clicker permet à l’animal d’apprendre des exercices progressivement.

En effet, si vous montrer uniquement à votre chat une friandise, il sera concentré sur la récompense et il ne se souviendra pas forcément du comportement qui lui a permis de l’obtenir. Avec le clicker, vous apprenez progressivement à votre animal à effectuer le comportement souhaité. Il sera ensuite capable de le reproduire. L’idéal est de réaliser plusieurs entrainements de quelques minutes par jour pour que votre chat soit bien concentré. Vous pouvez ensuite augmenter la durée des périodes d’entrainement lorsqu’il aura pris goût au jeu. Si votre chat n’est pas coopératif, ne le forcez pas et reprenez l’entrainement plus tard.

Étape 3 : lorsque votre chat réussi un exercice, vous pouvez alors y associé un mot. Il sera alors capable de reproduire cet ordre sans clicker et sans friandise.

Le clicker et le target stick sont notamment très utiles aux propriétaires souhaitant pratiquer l’agilité avec leur chat. Ce sont des outils d’éducation qui faciliteront l’apprentissage des différents « ordres ».

L’agilité pour chat, une discipline sportive et ludique

Le fait de jouer et de se mouvoir constituent les éléments essentiels d’une vie saine et équilibrée pour un chat. Si votre chat s’ennuie, c’est probablement que certains problèmes se font ressentir. La plupart des chats apprécient les jeux qui stimulent leur mental ainsi que leur condition physique. L’agilité pour chat offre ainsi la possibilité au chat de développer ses capacités tout en s’amusant. En effet, le cat agilité pour chat est une discipline qui attirera à coup sûr la curiosité de votre félin, et pourra être pratiquée en intérieur comme en extérieur.

Qu’est-ce que l’agilité pour chat ?

L’agilité pour chat est une forme de saut d’obstacles, présentant différents niveaux de difficulté. Cette discipline très distrayante et exigeante est particulièrement adaptée aux chats d’intérieur, qui ne disposent pas de beaucoup d’espace pour se dépenser. Elle est comparable à une méthode d’entrainement, qui consiste à faire passer le chat par différents obstacles. Que vous pratiquiez l’agilité pour chat chez vous ou en compétition, durant lesquelles les performances des chats sont chronométrées et évaluées, le plus important pour votre animal est avant tout qu’il s’amuse. On vous garantit qu’il ne s’ennuiera pas une seule seconde.

Les avantages de la discipline

Les chats sont des animaux qui font preuve d’une grande curiosité. Un programme d’entrainement conçu avec imagination permettra de tonifier leur corps, de prendre soin de leur souplesse et de les encourager à apprendre. Nos boules de poils ont également besoin d’exercices plus cérébraux afin de rester en forme, et certains y prennent beaucoup de plaisir. Un programme d’agilité pour chat adapté fera fonctionner le système cérébral et le corps du chat, en permettant également d’intensifier sa relation avec son maître. Vous instaurez ainsi plus de confiance et d’harmonie dans votre relation avec votre animal.

Comment s’entraîner à l’agilité pour chat ?

Si vous décidez d’élaborer vous-même un parcours d’agilité pour votre chat, laissez libre cours à votre imagination ! La forme et la longueur des obstacles dépendront principalement de l’espace dont vous disposez. Vous pouvez y ajouter différents jouets, échelles, tunnels et obstacles, sans oublier les slaloms. Des animalerie en ligne proposent toute une sélection de jouets, d’équipements d’exercice et d’obstacles dédiés à l’agilité pour chat. Vous pouvez également bricoler des éléments par vous-même. Peut-être aurez-vous envie de montrer ce que votre chat a appris en agilité. Dans ce cas, pourquoi ne pas participer à une compétition d’agilité pour chat ?

En général, ces compétitions ont lieu en même temps que des expositions félines. Pour ne pas perturber votre chat, mieux vaut commencer les compétitions d’agilité en douceur, et entrainer votre chat à franchir les différents niveaux d’obstacles au fur et à mesure.