Nettoyer les chiens des tiques après les vacances

Les vacanciers qui emmènent leurs chiens dans les pays méditerranéens doivent les protéger des tiques à l’avance et les débarrasser des petits arachnides après le voyage. Ces mesures de précaution sont destinées à empêcher l’introduction de tiques infectées par les agents pathogènes de la fièvre méditerranéenne à tiques. “La tique brune du chien est le principal facteur de cette maladie et pourrait également devenir indigène si le climat change en conséquence”, avertit le professeur Thomas Löscher de l’Association professionnelle des internistes allemands (BDI).

Signes d’avertissement : forte fièvre et éruption cutanée

La fièvre à tiques est présente dans les pays de la région méditerranéenne, c’est-à-dire dans le sud de l’Europe, mais aussi en Afrique, au Moyen-Orient et jusqu’en Inde et dans les régions de la mer Noire et de la mer Caspienne. La maladie est causée par la bactérie Rickettsia conorii. Bien que les rickettsies puissent en principe être également présentes dans les espèces de tiques originaires d’Allemagne, Rickettsia conorii en particulier n’a pas encore été détectée dans ce pays.

Les premiers signes de la maladie apparaissent 5 à 7 jours après la morsure de la tique. Il y a une forte fièvre et des maux de tête sévères, et souvent une éruption cutanée apparaît sur tout le corps. Une croûte noirâtre apparaît souvent à l’endroit de la morsure de tique. La maladie est bénigne chez la plupart des patients, mais des complications graves peuvent survenir dans certains cas. En l’absence de traitement, 1 à 2 des patients meurent. Un traitement antibiotique précoce peut raccourcir l’évolution et réduire le taux de complication.

La tique brune du chien, principal vecteur de la fièvre méditerranéenne à tiques, n’a jusqu’à présent été trouvée à l’extérieur qu’en été au nord des Alpes. Elle est régulièrement introduite depuis le sud de l’Europe par des chiens amenés lors de voyages de vacances. Dans des conditions microclimatiques particulières, on peut également le trouver en Europe centrale toute l’année : ainsi, les parasites peuvent vivre toute l’année dans des appartements, des chenils chauffés et des abris pour animaux. En raison de leur cycle de développement court, des infestations massives peuvent même se produire dans des conditions favorables.

La fièvre des tiques aussi en Allemagne à l’avenir ?

“Puisque tant les tiques importées que les chiens emmenés en vacances peuvent être porteurs de la bactérie responsable de la maladie, nous devons nous attendre à l’avenir à des cas de fièvre méditerranéenne par morsure de tique en Allemagne”, craint le professeur Löscher. Le spécialiste en médecine infectieuse et tropicale conseille donc aux voyageurs qui se rendent dans les zones touchées de protéger leurs chiens contre l’infestation par les tiques à l’aide de produits adaptés, tels que les pyréthroïdes, à appliquer sur le pelage ou sous forme de colliers imprégnés. En outre, il convient de vérifier soigneusement l’absence de tiques chez les chiens à leur retour et de les retirer immédiatement et aussi complètement que possible avant qu’elles ne tombent et ne puissent se multiplier sur place.

Il est même plus prudent de ne pas emmener son propre chien en vacances dès le départ. “Cependant, il est particulièrement critique de ramener les chiens errants des pays méditerranéens, car ils sont souvent infectés par des tiques et d’autres agents pathogènes dangereux pour l’homme”, explique le professeur Löscher.

Pourquoi protéger son chien contre les tiques ?

Contrairement à la puce, la tique appartient à la famille des acariens. Elle mesure quelques millimètres seulement et se nourrit du sang de votre chien pendant deux à trois jours. Elle quitte ensuite son hôte en se laissant tomber sur le sol.

Les tiques logent généralement dans les hautes herbes, fourrés, sous-bois, et buissons et s’accrochent à votre animal lorsqu’il passe à proximité. Les chiens à poil long sont ainsi plus susceptibles d’en attraper. Après une morsure, la tique peut laisser une petite plaie comme une piqûre, voire un petit granulome inflammatoire (gonflement). Plus grave encore, elle peut transmettre certaines maladies mortelles en inoculant des parasites dans le sang de votre chien comme :

La piroplasmose : cette maladie provoque la destruction des globules rouges du chien et peut s’avérer mortelle si elle n’est pas traitée rapidement. Les symptômes sont généralement une anémie, de la fièvre ou des urines foncées.

La maladie de Lyme (ou borréliose) : elle est causée par la bactérie Borrelia burgdorferi. Les premiers signes de la maladie peuvent apparaître entre deux à cinq mois après l’infection et sont généralement de la fièvre, de la fatigue, des douleurs musculaires ou articulaires, de l’anorexie.

L’anaplasmose ou l’ehrlichiose, une maladie avec des symptômes similaires à ceux de la piroplasmose qui entraîne un décès plus rapide.

Comment protéger son chien contre les tiques ?

Pour se développer, les tiques ont besoin de chaleur et d’humidité. En France, elles sont principalement actives au printemps et en automne. Étant donné qu’elles peuvent survivre plusieurs mois sans se nourrir, il est recommandé de faire attention toute l’année. Du fait des maladies mortelles que les tiques peuvent transmettre, le meilleur moyen de protéger votre chien est la prévention.

Après chaque promenade, inspectez minutieusement votre animal. Le contrôle des tiques peut se faire en le caressant, le brossant, le lavant. Le plus important est de trouver le parasite le plus tôt possible afin d’éviter des complications. Selon des récentes études, lorsque la tique mord, il faut environ 8 h de contact pour qu’il y ait contamination. Elles s’accrochent généralement autour de zones « cachées » comme les oreilles, le cou, les aisselles, ou entre les doigts du chien. Elles aiment se loger là où la peau est fine avec peu de poils.

Pour protéger votre chien contre les tiques, il existe des produits antiparasitaires avec un effet répulsif. Ces traitements sont efficaces à la fois contre les tiques et les puces. Ils se présentent sous différentes formes :

  • La pipette ou spot-on : facile à utiliser et efficace, elle s’applique entre les omoplates de votre chien et le protège jusqu’à quatre semaines. Ce produit est idéal pour éliminer les tiques tout en assurant une action répulsive.
  • Le spray : il se vaporise sur le pelage et permet de détruire les tiques. Sa rémanence est d’environ quatre semaines.
  • Le collier : il élimine les tiques et prévient les nouvelles infestations. Son avantage : sa durée d’action contre les parasites (200 jours).
  • Le shampoing : il n’a pas d’action rémanente, mais s’avère efficace comme traitement d’attaque si la tique est déjà présente.

Ces traitements permettent de protéger votre chien contre les maladies mortelles transmises par les tiques. Vous pouvez également le vacciner contre les maladies comme la piroplasmose. Ce type de vaccin permet de limiter les risques, notamment si votre animal est très exposé. N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre vétérinaire.

Le chien a une tique : comment l’enlever ?

Lorsqu’une tique s’accroche à votre chien, il est important de l’enlever le plus rapidement possible, avant qu’elle ne commence à se nourrir. Le plus difficile est d’enlever le rostre, la partie de la tique enfoncée dans la peau. Pour cela, n’utilisez pas de pince à épiler ou de briquet : l’outil le plus efficace est un tire-tique. Il permet d’enlever le corps de la tique dans son intégralité.

Une fois votre outil en main, suivez ces étapes :

  • écartez les poils de votre chien ;
  • placez le crochet sous la tique en passant par le côté et tournez doucement sans tirer (comme si vous cherchiez à dévisser la tique) ;
  • vérifiez que la tique est retirée en entier ;
  • désinfectez la plaie avec un désinfectant classique.

Une fois la tique enlevée, surveillez les éventuelles complications. Si votre chien montre d’autres troubles inquiétants après une morsure comme une fatigue inhabituelle, une perte de poids, de la fièvre ou un trouble urinaire, emmenez-le chez votre vétérinaire.