Le chat boite ? Cela pourrait être la raison

Si votre chat boite soudainement, il peut s’être blessé. Mais la boiterie peut aussi se produire sans blessure visible et peut être le symptôme d’une autre maladie.

Que vous soyez un chat d’intérieur ou un chat d’extérieur, si votre animal boite, il peut y avoir plusieurs raisons à cela. Voici un aperçu des raisons courantes de la boiterie chez les chats.

Votre chat a-t-il un objet étranger dans la patte ?

L’une des causes de la boiterie de votre chat peut être un corps étranger dans la patte. Ce n’est pas rare, surtout avec les chats d’extérieur.

La solution : examinez de plus près la patte de votre chat. Vérifiez si des objets étrangers tels que des autocollants, des épines, des bavures, des cailloux, des éclats ou du verre brisé y sont pris. Retirez doucement le corps étranger avec une pince à épiler, si possible, et pansez la plaie.

Remarque : si l’objet est trop profond ou si votre chat a des douleurs visibles, il est préférable de l’emmener chez le vétérinaire.

Votre chat a-t-il une coupure ?

Une blessure par coupure est une autre cause possible de boiterie chez le chat. Vous pouvez nettoyer une légère coupure superficielle, appliquer une crème spéciale pour chats et la panser, puis la blessure se cicatrisera.

Cependant, si votre patte de velours saigne ou si la coupure est trop profonde, une aide vétérinaire est nécessaire. C’est également le cas si le poussin saigne et boite à cause d’une griffe cassée, si vous ne pouvez pas en voir la cause ou si la patte ou l’articulation est très enflée et qu’il a chaud.

Votre chat a-t-il une entorse à la patte ou une jambe cassée ?

Si votre chat boiteux s’est blessé en marchant ou en sautant, il est possible qu’il se soit foulé la patte ou même cassé la jambe. Si vous avez des soupçons, il est conseillé de vous rendre chez le vétérinaire.

Grâce à des examens radiologiques, le vétérinaire peut déterminer la cause exacte de la douleur. Quant au traitement, le vétérinaire soignera une entorse à l’aide d’un pansement. Un os cassé, en revanche, sera généralement plâtré.

Votre chat a-t-il attrapé une piqûre d’insecte ?

Outre les blessures, les piqûres d’abeilles ou d’autres insectes sur les pattes peuvent causer des douleurs et faire boiter votre chat. Pour les incidents mineurs, il suffit de nettoyer la zone, d’appliquer une crème et un pansement. Sinon, le vétérinaire doit intervenir à nouveau.

Votre chat a-t-il été mordu par un autre chat ?

De plus, les chats se battent parfois entre eux, ce qui peut être très violent. Si votre chat boite après un tel combat, cela peut être dû à une éventuelle morsure.

Vous ne devez pas hésiter à vous rendre chez un vétérinaire. Dans la gueule d’un chat, il y a toute une série d’agents pathogènes qui ne doivent pas entrer dans le sang d’un autre animal.

Boite à chat : a-t-elle de l’arthrite ou de l’arthrose ?

Si toutes ces causes peuvent être exclues, la boiterie peut également être un symptôme d’arthrite ou d’arthrose. Cette maladie articulaire douloureuse touche souvent les vieux chats, qui apparaissent alors généralement affaiblis et manquant de dynamisme.

Est-ce la chlamydia ?

En outre, la rhinite du chat causée par la chlamydia peut s’accompagner d’un boitement. Les agents pathogènes ne provoquent pas seulement des symptômes dans le nez et les yeux, mais se déposent également dans les articulations et peuvent y provoquer des inflammations.

Le chat boite : quand aller chez le vétérinaire ?

Si vous remarquez que votre chat boite sur les pattes avant ou arrière, il est important d’en déterminer la cause et de trouver rapidement une solution. Si vous n’êtes pas sûr de l’origine de la boiterie ou de la manière dont vous pouvez aider votre chat, contactez votre vétérinaire en cas de doute.

Premiers secours : les gestes à connaître pour votre chat

Qu’il vive en appartement ou qu’il ait accès à l’extérieur, votre chat n’est jamais à l’abri du danger. Et un accident est vite arrivé, d’où l’importance de connaître les gestes de premier secours à adopter afin de réagir rapidement et de, peut-être, lui sauver la vie.

1. En cas de blessure

Si votre chat s’est blessé et qu’il saigne abondamment, la première chose à faire est de couper les poils qui entourent la zone concernée. Nettoyez ensuite la plaie à l’aide de gazes et d’eau tiède, puis désinfectez-la avec un désinfectant sans alcool (type Betadine). Enfin, enroulez une bande autour de la blessure afin d’empêcher votre chat de la lécher et de la protéger d’éventuelles infections. Changez son pansement tous les jours durant une semaine.

Si votre chat est victime d’une hémorragie, effectuez un garrot juste au-dessus de la blessure et emmenez immédiatement votre chat chez le vétérinaire. Attention, le garrot ne doit pas être trop serré et il ne doit pas être laissé sur votre chat plus de 15 minutes afin d’éviter une nécrose !

2. En cas de brûlure

Si votre chat a malencontreusement marché sur la plaque en vitrocéramique encore allumée ou s’il s’est ébouillanté, tamponnez l’endroit de la brûlure avec un tissu imbibé d’eau froide. Séchez ensuite délicatement et foncez chez le vétérinaire. Attention, n’appliquez pas de pommade ou de corps gras avant d’avoir consulté un vétérinaire !

3. En cas de choc ou de chute

Si votre chat est victime d’un accident de voiture ou s’il tombe de plusieurs mètres de haut, enveloppez-le dans une couverture tout en maintenant au maximum son corps à plat afin d’éviter d’aggraver ses blessures. Placez-le ensuite sur une surface dure et plate et emmenez-le en urgence chez le vétérinaire.

4. En cas d’intoxication

Si votre chat est plutôt du genre curieux, il peut tout à fait s’intoxiquer avec une plante, un produit ménager ou tout autre aliment qui lui aura paru intéressant de goûter. Vomissements, diarrhées et difficultés respiratoires sont alors à prévoir. Dans ce cas, la seule chose à faire est de retenir le nom du produit à l’origine de l’intoxication et de vous rendre immédiatement chez le vétérinaire.

5. En cas de piqûre d’insecte

Si votre chat a été piqué par une guêpe, retirez le dard resté planté dans sa peau à l’aide d’une pince à épiler. Soyez ensuite attentif au moindre signe inhabituel chez votre chat. En cas de gonflement anormal, consultez un vétérinaire en urgence, votre félin fait une réaction allergique à la piqûre !

6. En cas de morsure de serpent

Si votre chat se fait mordre par un serpent, il est important de l’empêcher de bouger afin de ralentir la progression du venin. Ne le faites surtout pas paniquer et conduisez-le sans hésiter chez le vétérinaire en ayant en tête la description du serpent, si vous l’avez vu.

7. En cas de coup de chaleur

Si votre chat est resté trop longtemps au soleil, qu’il se met à haleter et qu’il ne parvient plus à se déplacer, c’est le signe qu’il est victime d’un coup de chaud. Dans ce cas, placez-le immédiatement dans un endroit frais et ombragé. Passez ensuite un linge humide sur tout son corps, en insistant bien sur ses pattes. Puis, rendez-vous en urgence chez le vétérinaire.

Les motifs de consultation d’un ostéopathe pour chat

Si vous êtes vous-même un adepte de l’ostéopathie, vous connaissez d’ores et déjà les bienfaits que peut avoir cette médecine douce sur le corps. Eh bien, il en va de même pour votre chat ! Ainsi, hormis la simple volonté de dénouer les tensions de votre félin, plusieurs raisons peuvent vous pousser à consulter un ostéopathe pour animaux :

  • Les troubles des articulations ou musculo-squelettiques
  • Les boiteries
  • Les troubles digestifs (constipation, diarrhée, vomissements)
  • Les troubles urinaires
  • Les troubles de la reproduction
  • Les problèmes de peau (perte de poils, eczéma)
  • Les problèmes respiratoires (toux)
  • Les problèmes de comportement (léchage excessif, peur, malpropreté)

À noter également que certains profils de chat peuvent nécessiter plus que d’autres des consultations d’ostéopathie. C’est par exemple le cas des chats particulièrement actifs, des chats stressés, des chats qui ont subi une opération chirurgicale ou encore de ceux qui ont été victimes d’un accident (chute, accident de la route).

L’importance de consulter un ostéopathe avant même l’apparition de problèmes de santé

Si votre chat souffre d’une pathologie ou d’une douleur chronique ou récidivante, l’ostéopathie peut être recommandée par votre vétérinaire, en complément des soins médicamenteux. Une amélioration, significative ou non, peut alors être observée dans les semaines qui suivent les séances.

Mais elle peut aussi être utilisée en prévention, d’où l’intérêt de consulter un ostéopathe félin avant même l’apparition de problèmes de santé chez votre chat. En effet, l’ostéopathie peut agir dès la naissance sur votre boule de poils, puis tout au long de sa croissance et jusqu’à son grand âge. En somme, elle peut être bénéfique pour lui à toutes les étapes de sa vie.

Les effets de l’ostéopathie sur les chats

Contrairement à ce que l’on peut parfois entendre, l’ostéopathie n’est pas une médecine “miracle”. Elle permet simplement de soulager et de traiter en profondeur des problèmes que la médecine vétérinaire seule ne peut éliminer.

Mais elle peut parfois apporter des changements radicaux, voire exceptionnels, chez l’animal, à condition d’être régulier dans les séances. En effet, une seule séance d’ostéopathie ne suffit pas toujours à soigner un chat. Plusieurs séances peuvent être nécessaires afin de rééquilibrer correctement l’organisme.

Toutefois, ces séances doivent être espacées dans le temps, généralement de plusieurs semaines, afin de laisser le temps au corps d’assimiler le travail effectué lors de la consultation. D’autant qu’une séance d’ostéopathie peut se révéler particulièrement fatigante (mais bienfaisante) pour votre félin !

Comment se débarrasser des pellicules chez le chat ?

1. L’encourager à boire

Si le vétérinaire n’a pas diagnostiqué de maladie à votre chat, cela signifie que la présence de ses pellicules est due à une cause bénigne. Le plus souvent, c’est le signe que l’animal ne s’hydrate pas suffisamment, ce qui rend sa peau sèche et déshydratée.

Par conséquent, veillez à toujours laisser à disposition de votre chat un bol d’eau fraîche et propre. Privilégiez les bols larges et peu profonds afin d’éviter que les moustaches de votre boule de poils ne touchent les bords. En effet, nos amis félins ont tendance à détester cette sensation !

Mais si cela n’encourage pas votre chat à boire, n’hésitez pas à investir dans une fontaine à eau ou à verser quelques gouttes de jus de thon dans sa gamelle d’eau. L’effet devrait être immédiat !

2. Le brosser tous les jours

Afin d’aider votre chat à se débarrasser de ses pellicules, vous devez le brosser quotidiennement. Vous aurez l’impression que cela ne sert strictement à rien, au vu du nombre de pellicules que vous pourrez observer sur son pelage, mais c’est en fait très utile. En effet, le brossage permet, entre autres, d’éliminer les peaux mortes justement.

3. Ajouter de l’huile de poisson dans son alimentation

L’huile de poisson est riche en acides gras oméga-3, ce qui explique pourquoi elle fait partie des “bonnes graisses”. En verser chaque jour dans la nourriture de votre chat l’aidera non seulement à renforcer son système immunitaire, mais également à lutter contre les pellicules en maintenant sa peau et son pelage en bonne santé.

4. Privilégier une alimentation humide

Si votre chat était jusque-là habitué à manger des croquettes, il est peut-être temps de modifier son alimentation et de passer à la nourriture humide, c’est-à-dire aux boîtes. Ou tout du moins mêler croquettes et boîtes.

Et pour cause, comme son nom l’indique, la nourriture sèche n’est pas riche en eau et ne favorise donc pas l’hydratation. Mais attention, la transition alimentaire doit être progressive, sur une dizaine de jours au minimum, sous peine de causer de sérieux troubles digestifs à votre chat.

5. Bannir les bains

Les chats n’ont pas besoin d’être lavés. En effet, grâce à leur obsession de la toilette, ils se débrouillent très bien tout seuls. De fait, il est vivement déconseillé de donner des bains à votre chat, sauf en cas de motif impératif. Et, dans ce cas, il est indispensable de toujours utiliser des shampoings spécialement conçus pour les félins.

En effet, des bains répétés (même une fois par mois) pourraient assécher sa peau et favoriser l’apparition de pellicules.