Faites votre propre nourriture pour chien : C’est important

Peu importe la raison pour laquelle vous voulez préparer vous-même la nourriture pour votre ami à quatre pattes : si vous souhaitez préparer vous-même des aliments pour chiens, vous devez respecter quelques règles et conseils importants. Parce que tous les aliments ne sont pas bien tolérés par votre animal.

Votre quadrupède doit lutter contre des allergies alimentaires ou vous souhaitez le nourrir avec des aliments pour chiens sans recourir à l’expérimentation animale ? Un bon conseil : faites votre propre nourriture pour chien. Vous pouvez ainsi déterminer exactement ce que votre animal mange et en quelle quantité. Les aliments de mauvaise qualité sont souvent bourrés de matières de remplissage bon marché qui n’offrent aucune valeur nutritive à votre chien.

Quelle est la viande qui convient à la nourriture pour chiens faite maison ?

En gros, vous pouvez utiliser toutes sortes de viande si vous faites vous-même de la nourriture pour chiens. Le poisson est également très sain pour les chiens, notamment grâce à ses acides gras sains. La viande et le poisson doivent être à la base de vos aliments pour chiens faits maison. Attention ! Le porc cru est tabou pour les chiens, car il peut contenir le virus mortel d’Aujeszky. Si vous le cuisinez bien à l’avance, ce n’est pas un problème, mais si vous voulez être sûr, il vaut mieux choisir du bœuf, de l’agneau ou de la volaille. C’est particulièrement vrai si vous voulez aboyer votre chien, c’est-à-dire le nourrir avec des matières premières.

Bien entendu, d’autres aliments sains font également partie du régime alimentaire : les œufs sont de bons conseils en tant que source de protéines, les fruits et légumes, de préférence cuits brièvement, fournissent des vitamines et des fibres importantes.

Conseils pour les aliments pour chiens faits maison : qu’est-ce qui est autorisé et qu’est-ce qui ne l’est pas ?

Ainsi, si vous souhaitez fabriquer vous-même des aliments pour chiens, il est essentiel de sélectionner et de répartir correctement les ingrédients. Les chiens sont omnivores, ce qui signifie qu’ils peuvent tolérer presque tous les aliments que nous mangeons. Important : il y a bien sûr des exceptions. C’est pourquoi vous ne devez pas simplement donner vos restes à votre compagnon à quatre pattes, mais faire cuire les aliments pour chien séparément.

Le lait de vache est plutôt impropre aux animaux de compagnie en raison du lactose qu’il contient. Cependant, les chiens tolèrent généralement bien les produits laitiers tels que le fromage blanc, le fromage blanc ou le yaourt. Faites attention au fromage : il contient généralement beaucoup trop de sel. En général, les épices fortes ne sont pas bonnes pour votre chien. Vous devez éviter le sucre si possible.

Il faut faire attention aux noix, qui sont souvent incompatibles, parfois même vénéneuses. Bien que le beurre d’arachide soit apprécié par la plupart des chiens et qu’il soit souvent mentionné comme ingrédient si vous souhaitez préparer vous-même des aliments pour chiens, il est aussi souvent trop salé, très riche en graisse et un certain nombre de chiens y sont allergiques. Les fruits et légumes suivants sont généralement bien tolérés :

  • Carottes
  • Fenouil
  • Betterave
  • Courgettes
  • Pommes
  • Banane

Attention ! Les pommes et les bananes contiennent du sucre et ne doivent que rarement se retrouver dans la gamelle du chien en petites portions.

Pourquoi le chocolat est toxique pour les chiens ?

La fréquence des intoxications du chien par le chocolat est plus importante pendant la période des fêtes de fin d’année. Il existe aussi une augmentation des cas d’intoxication recensés par les Centres Antipoisons Vétérinaires à Pâques. Quels sont les risques, quels symptômes doivent vous alerter et que faire ?

La toxicité du chocolat

Vous êtes nombreux à donner de temps en temps un petit carré de chocolat à votre chien pour lui faire plaisir et sans que cela ne provoque d’intoxication. Malheureusement le chocolat n’est pas bon pour les carnivores domestiques. Il contient en effet un alcaloïde, la théobromine, qui est toxique pour eux.

Le chocolat noir est plus riche en théobromine que le chocolat au lait ou le cacao en poudre. Le chocolat blanc par contre ne présente aucune toxicité.

Les races brachycéphales comme les bouledogues français, les bull-dog anglais, le boxer ou le carlin seraient plus sensibles à l’intoxication par le chocolat, probablement du fait de leur prédisposition aux problèmes cardiaques et respiratoires.

À titre indicatif, une tablette de 200 grammes de chocolat noir peut tuer un chien de petite race.

Les symptômes

Les premiers signes apparaissent souvent quelques heures après l’ingestion.

Les symptômes digestifs : la théobromine provoque chez le chien une irritation de l’estomac avec une augmentation de la sécrétion de sucs gastriques. Le chien peut alors présenter des troubles digestifs comme des vomissements ou de la diarrhée. À long terme, l’augmentation des sécrétions gastriques peut donner un ulcère de l’estomac.

Si le chien consomme une grande quantité de chocolat, la théobromine va passer dans le sang et les signes nerveux et cardiaques vont apparaître.

Les symptômes nerveux : le chien est nerveux, agité et il peut présenter des tremblements. Dans les cas graves, le chien peut avoir des convulsions puis sombrer dans le coma et mourir.

Les symptômes cardiaques : la théobromine est responsable de troubles du rythme cardiaque de l’animal. Le chien peut présenter une accélération du rythme cardiaque (ou tachycardie) ou des contractions anormales du cœur appelées extra-systoles.

Les autres symptômes : souvent le chien a une respiration plus rapide et halète. La théobromine a aussi une action diurétique. De ce fait, le chien boit plus et urine plus. Lors d’une intoxication aigüe par ingestion d’une forte quantité de chocolat, la mort peut survenir en 6 à 24 heures. Dans les cas d’intoxication chronique, pour un chien qui consomme du chocolat plusieurs jours de suite, l’animal peut présenter une insuffisance cardiaque progressive.

Le traitement

Il n’existe aucun antidote à la théobromine mais le vétérinaire pourra mettre en place un traitement symptomatique.

Si votre chien ingère une grande quantité de chocolat, il faut l’emmener en urgence chez votre vétérinaire qui pourra mettre en place le traitement adapté. La rapidité de la mise en place des soins influe sur le pronostic.

Si votre chien a consommé plusieurs jours de suite du chocolat, il est souhaitable de consulter le vétérinaire qui pourra vous dire si le cœur présente ou non des troubles. Le traitement va tenter de limiter l’absorption intestinale de la théobromine contenue dans le chocolat. C’est pourquoi votre chien doit aller voir le vétérinaire après l’ingestion du chocolat. Si les premiers signes nerveux sont apparus, votre vétérinaire pourra utiliser des médicaments pour limiter les convulsions.

La théobromine est difficilement éliminée par l’organisme du chien, ceci explique que la surveillance par le vétérinaire de l’animal intoxiqué est souvent longue.

La prévention

Lors des fêtes de fin d’année et de Pâques, vous devez être particulièrement vigilants. Votre chien ne doit pas avoir accès à des décorations en chocolat ou à des boîtes de chocolat oubliées par mégarde dans un coin. Vous devez également dire à vos invités et aux enfants de ne pas donner un petit chocolat à votre chien même s’il réclame.

Si plusieurs personnes donnent chacune l’équivalent d’un carré de chocolat noir à votre chien, ce dernier risque fort d’être malade. Si vous préparez vous-mêmes des desserts au chocolat, il ne faut pas que votre chien puisse les manger en votre absence.

Quelques conseils

Pour protéger efficacement son chien, il faut qu’aucun aliment à risques ne soit à sa portée. Rangez vos oignons et vos avocats, ne laissez pas trainer de gâteaux sur la table basse, de verre sans surveillance, etc. Si vous donnez des restes, assurez-vous qu’aucun aliment dangereux ne soit donné à votre animal de compagnie par erreur. Les aliments périmés ne doivent pas être donnés aux chiens. S’ils sont dangereux pour l’homme, ils le sont encore plus pour les animaux de compagnie préférés des Français. Les aliments moisis et périmés doivent simplement être jetés. Bien sûr vous devrez vous assurer que votre chien ne puisse pas aller se servir dans la poubelle !

Si vous constatez que votre chien se sent mal, contactez au plus vite la clinique vétérinaire de garde.

Quand nourrir son chien dans la journée ?

Un chien lorsqu’il est adulte n’a pas forcément besoin de manger 3 fois par jour, il se contente très bien d’un ou deux repas par jour. Vous vous posez peut-être la question de savoir quel est le meilleur moment pour distribuer le repas ? Même s’il n’y a pas vraiment de règle établie, voici des conseils.

Les chiots mangent en général 3 fois par jour, cela évite ainsi de surcharger leur petit estomac, car la quantité de croquettes conseillée pour leur croissance est souvent importante.

Une fois adulte le chien peut très bien ne recevoir qu’un seul repas par jour, mais la plupart des propriétaires donnent 2 repas par jour, ce qui permet :

  • De fractionner la ration et donc de faciliter la digestion. Diminuer le volume d’aliment qui se retrouve d’un seul coup dans l’estomac (parfois très important pour les grands chiens) permet de diminuer le risque de dilatation-torsion d’estomac chez les grands chiens.
  • De multiplier les interactions positives entre le propriétaire et le chien : la distribution du repas est un moment privilégié qui peut être l’occasion de mettre en pratique un peu d’éducation positive : pourquoi ne pas lui faire travailler quelques exercices d’obéissance et le récompenser avec sa ration ?

Remarque : il est tout à fait possible de donner plus de 2 repas par jour à son chien adulte : si vous rentrez le midi, que vous êtes disponibles vous pouvez fractionner sa ration en 3 ! Certains chiens très gloutons ou souffrant de problèmes particuliers ont même besoin d’une ration plus fractionnée (lors de gastrite chronique par exemple, de méga-œsophage ou de récidive de torsion d’estomac).

Le libre-service n’est pas conseillé. Mieux vaut donner à manger à son chien à heure fixe et s’il rechigne à manger sa gamelle, il faut dans tous les cas lui retirer au bout de 20 minutes et ne lui redonner que lors du prochain repas.

Laissez votre chien seul pendant qu’il mange, il sera plus calme et mangera mieux.

Il est très important de respecter une règle d’or : pas d’exercice intense à proximité d’un repas.

L’exercice intense inclue : une longue balade pendant laquelle le chien est libre de courir, des jeux pendant lesquels le chien s’excite, saute, se roule.

Cette règle est d’autant plus importante à respecter chez les grands chiens pour éviter la dilatation-torsion d’estomac.

Si vous devez sortir votre chien juste avant ou après son repas, attendez au moins une demi-heure et faites une courte promenade ou bien tenez le en laisse.

En ce qui concerne les friandises il peut être intéressant de donner à votre chien une barre à mâcher, un os à ronger ou un jouet distributeur de friandises au moment où vous allez partir. En effet c’est pendant les 20 premières minutes de votre absence (même si elle dure 8 h) que le chien ressent le plus la solitude. L’occuper à ce moment-là avec une friandise est idéal.