Conseils pour accueillir un nouveau chiot à la maison

Le projet de ramener à la maison un petit chiot est un moment passionnant pour tout le monde, des tout-petits aux grands-parents. Et à juste titre, les chiots sont mignons à souhait, mais il ne faut pas les submerger ! Il est donc important de vous préparer, vous et votre maison, avant d’accueillir votre nouveau membre de la famille. Après tout, vous n’aurez pas beaucoup de temps pour réfléchir une fois qu’il aura franchi la porte.

Les chiots ressemblent beaucoup aux tout-petits. Vous devrez peut-être acheter une ou deux barrières pour bébé, vous assurer que les câbles ne sont pas dans le chemin, vous préparer à des conversations gênantes à l’école des chiots et vous ne pouvez pas les quitter des yeux une seconde.

Voici donc un guide pour préparer votre maison à accueillir votre nouveau compagnon poilu.

Planifiez les détails AVANT l’arrivée du chiot

Avoir un chien, c’est génial. Les promenades à la plage, les pique-niques partagés dans le parc, et les câlins sur le canapé le soir. C’est presque parfait. Mais il y a d’autres points à prendre en compte aussi. Planifiez tout en avance, y compris les règles de vie de votre chiot. En vous assurant que ces règles sont gravées dans le marbre avant que votre chiot n’arrive à la maison, vous éviterez toute confusion.

Souscrivez à une assurance pour animaux de compagnie

À ce stade, vous pourriez envisager de souscrire une assurance pour animaux de compagnie et d’évaluer les avantages et les coûts associés pour voir si c’est le bon choix pour vous.

Renseignez-vous sur le type d’assurance qui conviendrait le mieux à votre chiot et sur le niveau de couverture que vous souhaitez ou dont vous avez besoin. Que vous souhaitiez une couverture en cas d’accident uniquement, une couverture à durée limitée, une couverture maximale ou une couverture à vie pour votre chiot, n’oubliez pas de demander un devis avant de ramener votre chien à la maison.

Certaines personnes s’y prennent souvent trop tard et ne réalisent pas à quel point les assurances varient selon les races de chiens, il est donc préférable de s’y prendre à l’avance.

Se procurer les bonnes fournitures et les bons équipements

Vous devez vous assurer que vous disposez de toutes les fournitures nécessaires pour votre chiot afin de pouvoir passer du temps de qualité avec votre nouvel ami sans avoir à vous rendre trop souvent à l’animalerie la plus proche.

Fermez toutes les sorties.

Assurez-vous que tous les points d’entrée et de sortie sont sécurisés pendant les premières semaines, y compris les fenêtres et les chatières que vous avez peut-être déjà installées sur vos portes. Au début, votre chiot devra être confiné à l’intérieur et ne pourra sortir que sous une stricte surveillance.

Fermez les armoires et mettez les substances nocives à l’abri

Gardez les armoires et les tiroirs bien fermés et assurez-vous que les substances nocives sont mises sous clé. Les chiots sont très curieux, ce qui peut les conduire à des situations potentiellement dangereuses avec des produits chimiques ménagers, des poisons pour rongeurs et d’autres substances toxiques.

Supprimez les risques de mastication et d’étouffement

Faites attention à la monnaie perdue, aux jouets pour enfants, aux fils électriques et à tout ce qui traîne et qui pourrait présenter un risque de mastication ou d’étouffement. Les chiots aiment utiliser leur bouche pour explorer, et la mastication est une activité instinctive qui a de nombreux effets bénéfiques pour les chiens. Mais pas dans toutes les circonstances !

Réduisez les niveaux de bruit

Faites attention au niveau de bruit lorsque vous faites venir beaucoup de monde ou de jeunes enfants chez vous pendant la période d’adaptation, car les chiots ont des sens très aigus et cela peut être accablant et potentiellement effrayant pour eux. Il peut être judicieux d’avoir une pièce ou un espace désigné pendant cette période, où les enfants et les autres animaux domestiques ne peuvent pas entrer.

Attention aux odeurs fortes

Ne vaporisez pas d’aérosols ou de parfums forts près de leurs bols de nourriture ou d’eau.

Soyez très attentif aux petits espaces

Les chiots ont tendance à être petits et peuvent s’introduire dans des espaces étonnamment restreints ! Malheureusement, cela peut les exposer à un danger s’ils se retrouvent dans un endroit dangereux, par exemple, une machine à laver. Évitez ainsi de les mettre dans une situation traumatisante où ils sont coincés et n’ont pas l’expérience nécessaire pour se libérer.

Évaluez les différents endroits qu’un chiot pourrait explorer et s’attirer des ennuis, et si nécessaire, prenez les mesures appropriées pour bloquer l’accès à ces endroits.

Jouez avec votre nouvel animal de compagnie

Tous les chiots ont beaucoup d’énergie et demandent de l’attention, mais certaines races de chiens en demandent plus que d’autres, et il est important qu’ils restent actifs et en bonne santé. Jouez quotidiennement avec votre chiot et si vous êtes au travail pendant la journée, faites le tour des jouets interactifs qui lui procureront des heures d’amusement sans fin jusqu’à votre retour à la maison.

Choisissez un vétérinaire

Maintenant que votre maison est équipée de tout ce dont un chiot peut avoir besoin, il est bon d’en parler à votre vétérinaire local et de faire enregistrer votre chiot.

Vous pouvez le faire même si vous ne vous êtes pas mis d’accord sur le nom de votre chien et il pourra vous guider dans tous les rendez-vous dont votre chien aura besoin, qu’il s’agisse d’une micropuce ou de ses premiers vaccins.

Participez à des cours et à des socialisations pour chiots

Préparez-vous à participer à des cours pour chiots, généralement dispensés dans des cabinets vétérinaires ou des animaleries, et veillez à ce que votre chiot soit socialisé très tôt. Tout comme les tout-petits, nos chiots doivent apprendre à se comporter avec les gens et les autres animaux, ce pour quoi vous devez les aider.

Il devra rencontrer d’autres adultes, des enfants, des chiens et d’autres animaux, et faire l’expérience d’un large éventail d’événements, d’environnements et de situations. Ainsi, votre chiot deviendra un chien heureux, amical et facile à approcher.

La patience est une vertu

Enfin, n’oubliez pas d’être patient. Il faudra du temps pour qu’il s’habitue à son nouvel environnement. Il se peut qu’au début, ils soient timides et se cachent parfois pendant quelques semaines. Mais laissez-les aller lentement et explorer par eux-mêmes. Et bientôt, ils commenceront à développer leur personnalité de chien.