Quels sont les dommages causés pour un chien enfermé et isolé ?

La solitude du chien dans un environnement urbain

L’isolement social du chien qui vit dans une maison, sans relation avec ses propriétaires et les autres chiens, sans se promener à l’extérieur de la maison, crée de l’ennui et de la frustration chez le chien. Ceci impacte négativement sa psychologie en engendrant des comportements anormaux comme le comportement névrotique.

Une autre forme de maltraitance pour chien, en milieu urbain, concerne son placement dans les terrasses d’appartements. Certains propriétaires n’hésitent pas à laisser l’animal presque toute la journée. Il s’agit d’habitudes à proscrire car le chien a besoins de contacts fréquents avec les humains sous peine de développer un comportement agressif.

Les conséquences sur sa santé ne sont pas seulement d’ordre psychologique, mais aussi d’ordre physique. A titre d’exemple, les maladies psychosomatiques telles que les maladies cardiaques ou les ulcères duodénaux sont généralement détectés chez les chiens stressés et anxieux, en raison d’un état d’isolement chronique dans leur environnement.

Le comportement d’un chien peut être corrigé, dès lors qu’il quitte son isolement. Le changement est perceptible immédiatement et les signes d’agressivité, d’anxiété tendent à disparaître petit à petit.

Signaler et prévenir les souffrances d’un chien isolé

Dans le cas où un chien est laissé sans surveillance dans une propriété privée, que ce soit une villa, une maison ou un terrain, la situation peut être signalée à la police municipale ou par le biais d’une association de protection des animaux qui dispose d’un conseil juridique.

Bien-être canin

Garantir le bien-être et le bonheur des chiens est une responsabilité des propriétaires et il convient de tenir compte de certaines règles. Voici quelques-unes d’entre elles :

  • Prévoir d’autres chiens pour tenir compagnie à votre animal. Il s’agit d’un bon moyen permettant d’éviter sa solitude car il ne faut pas omettre que c’est un animal social et qui nécessite une interaction avec des personnes ou d’autres chiens.
  • Consacrez du temps au chien pour jouer avec lui ou emmenez-le en promenade pour éviter qu’il s’ennuie et renforcer les liens qui vous lient.
  • Essayez de ne pas trop attacher le chien (hormis les chiens dits dangereux) et laissez le libre ça lui fera certainement du bien.
  • N’oubliez pas que vous devez répondre aux besoins vitaux de votre chien, tels que le faire sortir le nourrir, le nettoyer…